E-Commerce : nos 12 techniques pour scaler vos publicités sur Facebook Ads !

Si vous êtes un e-commerçant, vous devez sans doute vous heurter à un problème très connu, celui de ne pas pouvoir passer au niveau supérieur avec vos publicités Facebook. 

Les raisons peuvent être nombreuses : le coût de l’ATC augmente, vos publicités rencontrent moins de succès, … 

Autrement dit, vous n’arrivez pas à scaler vos publicités

Cela peut s’avérer être très frustrant, surtout lorsque votre produit se vend bien et que vous désirez passer à l’étape supérieure. 

Dans cet article, nous vous dévoilons 12 précieux conseils qui nous ont permis de scaler le compte d’un de nos clients à 45.000€/jours de façon très rentable !

Les montants peuvent paraître astronomique, en effet ! Veuillez cependant noter que, l’avantage de pouvoir vendre sur le net, est de pouvoir nous adresser au monde entier (à condition de savoir comment le faire et de bien le faire !). 

N’hésitez pas de rejoindre notre groupe Facebook : Marketing & E-Commerce Belgique 

1. LES AUDIENCES SIMILAIRES (LAA - LOOK ALIKE AUDIENCE)

Utiliser une grande taille d’audience aide quand vous dépensez un budget conséquent. Nous faisons en sortes que nos LAA atteignent 10% dans la plupart de nos ensembles publicitaires.

Au lieu d’utiliser une seule LAA de 10% dans un seul ensemble publicitaire, nous mettons en places 5 ensembles publicitaires (LAA 2%, 4%, 6%, 8% et 10%). Le tout, évidement, dans une campagne CBO (Campaign Budget Optimization – maintenant obligatoire par Facebook) avec un plafond d’enchère défini.

Faites confiance à l’algorithme de Facebook. Vous verrez lequel de vos ensembles ont les meilleurs résultats.

2. LES INTÉRÊTS GÉNÉRAUX

Ciblez, mais pas trop. Surtout lorsque vous êtes dans une campagne où vous ciblez une audience froide (campagne TOFU – Top Of Funnel).

Élargissez les intérêts et utilisez des options de ciblage plus générales au lieu d’un ciblage détaillé.

Nous utilisions des audiences en masse au début, dans le but de cibler de manière très précise. Nous avons changé le processus en faveur d’intérêts plus larges qui nous ont donné une audience plutôt importante sur l’un des ensembles publicitaires.

En comparant, cela s’est avéré être le meilleur public pour nous, contribuant à plus de 40 % de nos ventes totales.

3. COMBINEZ LES AUDIENCES QUI FONCTIONNENT

Lorsque nous trouvons 3-4 audiences intéressantes comme ‘ Yoga ‘ ‘ Méditation ‘ ou ‘ Repos’, nous les combinons tous pour obtenir une plus grande taille d’audience et dépenser plus sur un seul ensemble publicitaire, au lieu de dépenser un petit montant sur plusieurs ensembles avec des publics différents.

C’est une technique d’optimisation. En faisant cela, le budget par ensemble publicitaire est plus important : Facebook aime ça !

4. OUVREZ VOTRE CIBLAGE

Une de nos techniques les plus intéressantes pour scaler, est d’utiliser une audience petite, ensuite plus grande, puis une audience que nous qualifions d’ « ouverte ». Cela signifie que nous utilisons comme critère de ciblage la zone géographique et l’âge (parfois le sexe, selon la cible et le produit), rien d’autre !

L’idée à l’air bête, mais cela fonctionne plutôt bien ! Veillez cependant à ne pas faire cela pour des produits très nichés. Dans ce cas, cela peut être fortement dommageable tant pour votre campagne que pour votre pixel.

N’oubliez pas de plafonner une enchère si vous utilisez cette technique !

5. CIBLAGE MONDIAL

Lorsque nous avons commencé à travailler avec ce client, nous avons ciblé 5 pays seulement, en pensant que d’autres pays n’ont peut-être pas un pouvoir d’achat conséquent, ou trop limité par la langue, … Il y a quelques mois, nous avons testé l’audience « Mondial » avec un budget plus petit.

Après analyse, nous remarquons que la campagne était particulièrement rentable dans 15 pays !

6. OPTIMISATION DURANT 7 JOURS

Énormément de e-commerçants stressent dès le premier jour en analysant les résultats. Laissez vos campagnes tourner 7 jours au moins ! Les données récoltées seront beaucoup plus pertinentes et l’optimisation sur ce type de campagne est plus intéressante.

7. LE CBO - CAMPAIGN BUDGET OPTIMISATION

Maintenant obligatoire, le CBO permet de définir votre budget publicitaire au niveau de la campagne et non plus au niveau de chaque ensemble publicitaire.

8. PLAFOND DES ENCHÈRES

Nous avons remarqué que Facebook ne dépense pas l’ensemble du budget sur nos plafonds d’enchère. Nous devions sans cesse les augmenter.

Après analyse, lorsque nous passons d’un plafond à 40€/jours à un plafond d’enchère de 55€/jours, qui peut sembler cher, nous constatons que le coût par achat a diminué de 25% en moyenne !

9. DÉFINIR LE PLAFOND DES ENCHÈRES

C’est sans doute la partie la plus difficile des publicités Facebook et chacun a ses propres vues sur la façon de considérer, de définir et d’utiliser un plafond d’enchère optimal. Facebook donne peu de recommandations / conseils à ce propos d’ailleurs.

Voici ce que nous pensons (et ceci ne concerne que WAZO évidemment) !

La meilleure façon de définir un plafond d’enchère dépend du pays que vous ciblez et aussi de l’audience que vous utilisez.

Nous définissons nos plafond d’enchère en faisant des tests, sur base, naturellement, de nos expériences passés. Nous dupliquons par la suite les campagnes avec des plafonds différents et laissons tourner les campagnes durant 7 jours. 

Pour être constamment à jour, nous faisons ce type de test une fois par trimestre. 

10. DÉFINIR DES RÈGLES

Normalement, quand nous avons placé des plafonds d’enchère sur toutes les campagnes, nous n’avons pas besoin de règles automatisées. Mais pour contrôler les coûts sur certaines campagnes, nous activons des règles automatisées. Cela nous permet par de couper des publicités lorsque, par exemple le coût du ATC est bien trop élevé, et ainsi d’éviter de dépenser du budget sur des ensembles publicitaires non rentables. 

11. LES PLACEMENTS

C’est sans doute l’un des éléments les plus importants : comment Facebook dépense dans chaque placement ?

Il y a quelques temps, notre setup était celui-ci :

  • Un ensemble pour le feed Facebook & Instagram
  • Un ensemble pour les storys Facebook & Instagram
  • Un ensemble pour le reste des placements

Nous avons réalisé que la plupart du budget n’a été dépensé que sur 1 placement dans chaque ensemble publicitaire. Nous avons donc changé notre structure, qui ressemble maintenant à ceci :

  • Un ensemble uniquement pour le Feed Facebook
  • Un ensemble uniquement pour le Feed Instagram
  • Un ensemble uniquement pour les storys Facebook & Instagram (dépend du produit, par moment nous pouvons séparer cet ensemble, notamment lorsqu’il s’agit de campagne pour des applications)
  • Un ensemble uniquement pour le reste des placements

12. NE PAS SOUS-ESTIMER LA CRÉATIVITÉ

Avec notre département artistique, nous testons sans relâche un nombre important de créatifs. Le plus grand constat que nous avons fait est que les simples vidéos de 15 secondes surpassent tous les autres types de contenus créatifs.

Nous utilisons donc, la plupart du temps, des formats vidéos. Cela peut varier évidemment en fonction du produit, de la niche et du public.

Ne prenez pas ce dernier point à la légère, car vos publicités sont parfois montrées plusieurs fois à une même personne. Le fait d’avoir un contenu différent permet de ne pas ennuyer votre audience, de conserver donc une rentabilité mais aussi de proposer une publicité différente.

Restons en contact ! Retrouvez-nous sur Facebook – Instagram – LinkedIn – Notre Groupe Facebook Marketing & E-Commerce Belgique 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur google
Google+

Faites le plein d'informations importantes et Gratuites !

Vous n'êtes pas visible, vous le devenez ! Rencontrons-nous.

Références

Accédez à des stratégies exclusives et soyez les premiers au courant !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez des stratégies marketing & publicitaires à adopter sur les réseaux sociaux exclusives.